l'Économie

L’économie congolaise s’inscrit dans une croissance dynamique depuis ces dernières années. Le pays a enregistré en 2009 le taux de croissance le plus élevé en Afrique centrale (6,6%) et il connaît un fort taux de croissance de la production industrielle. Aujourd’hui le Congo compte parmi les pays en développement inclus dans l’Initiative Pays Pauvres Très Endettés (IPPTE). Le point d’achèvement de l’Initiative a été atteint à la fin du mois de janvier 2010. La stabilité politique que connait le pays constitue à n’en point douter, un facteur déterminant pour cette dynamique de développement. Cette stabilité politique que connait le pays ces derniers temps ainsi que cette santé économique dont il jouit, font de lui un pays attractif aux yeux de nombreux hommes d’affaires : il offre de nombreuses opportunités de développement.
Cependant l’économie congolaise dépend principalement de l’exportation des ressources naturelles composées essentiellement du pétrole, du bois et du gaz naturel. L’exportation du pétrole représente environ 90% du PIB.
Le bois demeure le deuxième produit d’exportation avec une réduction significative des exportations en raison de l’obligation faite aux entreprises du secteur de transformer le bois sur place.
L’agriculture proclamée priorité des priorités, reste le maillon faible de l’économie. Elle demeure très peu développée et repose essentiellement sur les cultures de subsistance. Le pays reste largement dépendant de l’extérieur et est obligé d’importer plus de 90% de ses besoins en céréales et en viande, et près de 50% de ses besoins en poisson.
Le tourisme a été quelque peu marginalisé, malgré d’énormes potentialités dont dispose le pays (voir sites et curiosités touristiques). Aujourd’hui l’environnement mondial dans lequel s’inscrit l’activité touristique a fortement évolué et le Congo s’est engagé dans le processus de développement touristique.
Attraits et sites touristiques : Le Congo dispose d'un large potentiel touristique presque non encore exploité. La superficie du pays, sa position géographique, sa côte atlantique, son majestueux fleuve Congo, ses diverses ressources biologiques et culturelles sont autant de richesses qui, dûment exploitées, devraient attirer plus de visiteurs dans le pays. Un climat modéré favorable à l’activité touristique; des paysages captivants, très attractifs pour le tourisme de découverte.
Un littoral avec de belles plages ensoleillées favorables au tourisme balnéaire, des forêts luxuriantes avec une faune riche et variée qui font le bonheur des éco touristes. un fleuve majestueux offrant de larges possibilités sur les croisières, les randonnées fluviales, la pêche sportive et les sports nautiques un patrimoine culturel et historique riche avec des sites et vestiges historiques dignes d’intérêt. Le pays regorge en effet de nombreuses ressources et de nombreux sites attractifs touristiquement encore inexploités.